Qui sommes-nous ? 

Le Chœur Universitaire de Grenoble est un chœur jeune, ouvert à tous les universitaires sans condition, et aux extérieurs sur audition. L'association a été créée il y a 70 ans, ce qui fait d'elle l'association la plus ancienne du campus universitaire de Grenoble. Comptant entre 70 et 90 adhérents, des projets de grande ampleur sont réalisés chaque année, et les programmes musicaux sont variés, principalement dans le registre classique.

Chaque année, un nouveau programme est travaillé, et les choristes de tous niveaux (anciens ou nouveaux) déchiffrent les œuvres à partir du même point.

 

Les choristes

Le Choeur à son traditionnel week-end montagne 2020

110

Adhérents (sur l'année 2018-2019)

65%

d'étudiants et personnels universitaires

2/3

des choristes ont moins de 30 ans

30

nationalités parmi les choristes (20% de choristes internationaux)

75 ans

d'existence du Choeur

Histoire

De 1945 à 2000 : l’alliance de l’excellence et de l’ouverture

Le Chœur Universitaire de Grenoble nait en octobre 1945, au lendemain de la fin du second conflit mondial. Deux années sont nécessaires pour que les premières expériences débouchent sur la création d’une association, officiellement déclarée le 28 mars 1948 sous le nom de « Chorale Universitaire de Grenoble ». En une vingtaine d’années la Chorale va connaitre un succès remarqué.

L’histoire du chœur est intimement liée à celle de l’université de Grenoble. Son fondateur et premier directeur musical est Léon Guichard, professeur de lettres passionné par la musique. Son successeur à la tête de l’ensemble est Jean Giroud, organiste et compositeur de talent, proche de nombreux compositeurs célèbres du vingtième siècle (Ravel, Britten, Stravinsky…). Professeur d’histoire de la musique, il est à l’origine de l’introduction des formations en musicologie dispensées par l’université de Grenoble.

Sous la direction de ces deux personnalités, la chorale connaît une activité particulièrement intense, marquée notamment par la participation à de nombreux festivals et concours de chant dans l’Europe entière. Ainsi dès 1950 la chorale se classe deuxième du concours de chant de Llangollen au pays de Galles. Elle enregistre ensuite sous la direction de Jean Giroud deux disques consacrés à la « Musique chorale d’aujourd’hui » et aux « Motets et chansons polyphoniques » de Poulenc, édités par le label Erato. Ce dernier disque lui vaudra de figurer en 1973 au palmarès de l’Académie Charles-Cros.

Après cette période d’excellence internationale, l’association évolue et accueille progressivement de plus nombreux choristes, ce qui conduit à la fin des années 1980 à la création de deux formations qui s’ajoutent au chœur d’oratorio : un chœur de femmes et un chœur gospel (la chorale devient alors « les Chœurs des Universités de Grenoble »). Les décennies 1970-1990 restent marquées par une activité soutenue et la réalisation de nombreux projets dans le monde entier, notamment au travers d’échanges avec d’autres chorales.

Des années 2000 à aujourd’hui : un chœur résolument tourné vers l’avenir

Les années 2000-2005 sont marquées par des difficultés internes à l’association. Le chœur de femmes est alors dissous et le chœur gospel devient indépendant du Chœur des Universités. Ces péripéties conduisent l’association au bord de la disparition. C’est grâce à l’engagement sans faille de plusieurs équipes successives que le Chœur Universitaire retrouve progressivement son ampleur passée. C’est en saisissant les opportunités offertes notamment par Internet et les réseaux sociaux que l’association a su se développer et exister auprès des étudiants et personnels de l’Université. Elle a bénéficié dans cette période du soutien sans faille de l’Université Grenoble Alpes, partenaire historique et de plus en plus impliqué auprès de l’association.

Sous l’impulsion de sa directrice depuis 2014, Anne Laffilhe, le Chœur Universitaire a pu renouer avec des projets d’ampleur comme un concert à Paris au Théâtre des Champs-Élysées (Carmina Burana en 2016) ou le premier concert dans la basilique rénovée du Sacré-Cœur de Grenoble (Magnificat de Bach la même année). Depuis 2016, l’Université Grenoble Alpes est lauréate du le programme des Initiatives D’Excellence (IDEX) dont un volet est consacré à la culture. L’IDEX soutient le chœur dans la réalisation de projets transversaux associant musique, projection vidéo, mise en lumière, des déplacements à l’échelle nationale comme celui à Toulouse en 2019, ou encore des collaborations avec des ensembles professionnels.

Animé par un projet partagé et soudé par la bonne ambiance qui fait sa réputation, le Chœur Universitaire de Grenoble poursuit avec dynamisme le voyage entamé il y a maintenant 70 ans !  

 

Collaborations

Le Chœur Universitaire de Grenoble collabore régulièrement avec d’autres ensembles amateurs et professionnels du territoire : le Chœur Arcanum à Meylan, l’ensemble vocal EquiNoX, l’orchestre OrChIDée, l’Orchestre des Campus de Grenoble ou encore l’ensemble Temps Relatif.

Au-delà de l’agglomération grenobloise et du département de l’Isère, le Chœur a collaboré avec l’Orchestre Lamoureux, le Chœur Air France et l’Orchestre Mozart de Toulouse sur des productions des Carmina Burana de Carl Orff, et avec le chœur italien Coro Monte Iron autour d’une création du compositeur Gualtiero Dazzi dans le cadre du Festival Détours de Babel à Grenoble en 2013.

En 2017-2018, une partie du Chœur a participé, en plus de la saison de concerts habituelle, au projet Tribute To Marvin Gaye porté par le CROUS de Grenoble, qui s’est soldé par un concert-événement impliquant plus de 40 étudiants musiciens (cuivres, cordes, section rythmique, chœurs) sur scène aux côtés de l’artiste associé Ben L’Oncle Soul.

Le Chœur Universitaire de Grenoble s’est associé au laboratoire LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes) pour développer un axe historique dans ses concerts de printemps 2018 autour du centenaire de la fin de la 1ère guerre mondiale. Ce travail historique, mettant à contribution les choristes pour la collecte de documents, la traduction et la lecture lors des concerts, a été illustré par une création lumière et vidéo venant agrémenter la Messe pour Double Chœur a cappella de Frank Martin.

En 2019-2020, le Chœur Universitaire s’est engagé dans une nouvelle collaboration avec le Festival Détours de Babel, aux côtés de l’Orchestre des Campus de Grenoble, l’Heure Bleue et le Centre Erik Satie de Saint-Martin-d’Hères, et des classes de collège et lycée de l’Académie de Grenoble. Ce projet de création Soundpainting impliquant le compositeur Walter Thompson et le dramaturge Benjamin Groetzinger devait être présenté dans le cadre de la 10e édition des Détours de Babel en avril 2020. L’ensemble des partenaires travaille au report de ce projet sur l’année 2020-2021.

Partenaires institutionnels

Le Chœur Universitaire de Grenoble est une association labellisée de l’Université Grenoble Alpes. Elle est soutenue par le volet Rayonnement Social et Culturel de l’IDEX Univ. Grenoble Alpes, la Direction de la Culture et de la Culture Scientifique de l’Université Grenoble Alpes et le Département de l’Isère.